Pages

jeudi 15 mai 2008

Une oasis à Ouled Emgatel

En construisant les bassins de phyto-épuration, on ne se doutait pas qu’on aurait autant de visites.



Il y eut d’abord les grenouilles, énormes, qui se jetaient dans les bassins et essayaient vainement d’en sortir.

Les chiens ne tardèrent pas à découvrir cette source inespérée, eux qui ont toujours faim et très souvent soif aussi.

On voyait beaucoup d’oiseaux farouches profiter de l’eau et des insectes. Des alouettes des champs bien sûr, et d’autres, trop rapides pour qu’on les connaisse vraiment.

Des centaines d’abeilles pacifiques vinrent coloniser le sable humide des bassins. Pacifiques, j’ai dit.

Mais nos derniers visiteurs sont les plus étonnants… une famille de dindons, composée de la maman et de sa douzaine de petits, qui pataugent régulièrement dans les bassins. On ne sait pas d’où ils viennent, mais on ne leur pose pas de questions, et on les laisse s’enfuir dans les champs dès qu’ils en ont envie.

1 commentaire:

Nathalie a dit…

C'est vraiment génial!! C'est incroyable comme la végétation a poussé en quelques semaines! Fred doit être vraiment heureux...Il doit en passer du temps devant son petit oasis dont la fréquentation semble dépasser ses plus belles espérances!!