Pages

mercredi 20 mai 2009

L'hôtel Lincoln de Casablanca : histoire d'un abandon

C’est une histoire belle, triste et tragique. L’histoire d’un pionnier, d’un hôtel d’une grande beauté, qui s’est lentement transformé en assassin. L’histoire d’une longue déchéance, et d’un futur incertain.

L’hôtel Lincoln est le premier bâtiment construit sur l’avenue Mohammed V (alors Avenue de la Gare), à Casablanca. Il a été conçu 1916 par l’architecte français Hubert Bride, à l’époque où Casablanca était un terrain de jeu et d’expérimentation pour les architectes occidentaux, qui mêlaient techniques occidentales et motifs mauresques. L’hôtel Lincoln est un bâtiment Art Déco magnifique, majestueux. Après la décolonisation, heureusement, il n’a pas subi le même sort que de nombreuses autres constructions datant du protectorat, qui ont été détruits dans une tentative d’effacer les traces de l’occupation française.

Mais au fil du temps, l’hôtel casablancais s’est détérioré. Sa façade a noirci, et tout le bâtiment, immense, est devenu insalubre. Et c’est comme ça qu’en 1989 il a commencé sa carrière meurtrière. Deux personnes sont tuées par l’effondrement d’une partie de son plancher. A la suite de cette tragédie, l’immeuble a été vidé de ses occupants. Quelques années plus tard, un SDF sera tué dans un autre effondrement.

Et malgré tout ça, à cause de tout ça, on se mobilise autour de l’hôtel Lincoln. En 2000, il est classé patrimoine historique. Des projets de réhabilitation naissent. Une Américaine veut en faire un centre culturel dédié aux habitants de Casablanca. On veut le restaurer à l’identique. Mais le propriétaire de l’hôtel imagine un tout autre avenir pour le bâtiment. Il veut le détruire, en ne conservant que la façade principale, et construire un immeuble de bureaux de cinq étages à la place. On parle d’expropriation, mais rien ne se passe.

Le 1er février dernier, les fortes pluies qui se sont abattues sur Casablanca ont provoqué l’effondrement d’une partie de l’hôtel - sans faire de victime cette-fois.

Regardez la beauté, et la détresse, de l’hôtel Lincoln.

 

Pour en savoir plus sur l’histoire de l'hôtel Lincoln, lisez cet article de la Gazette du Maroc.

1 commentaire:

Morocco Time a dit…

Wonderful article. It's enough to make you weep - I wish they would have done more to care for that building over the years.