Pages

dimanche 24 février 2008

On ne mourra pas de faim (2)

Pas un jour ne se passe sans qu'on nous offre à manger.
Entre autres :

-un plat dont j'ignore le nom, composé de couscous, de feuilles de mauve hachées et d'huile d'olive. Miam, très bon.


- Un couscous, préparé en grande quantité ce jour-là. En effet, un jeune garçon est mort à quelques kilomètres de chez nous, et Mohammed, notre voisin, allait chez la famille apporter ses condoléances, ainsi que du couscous et des légumes, ce qui est la coutume ici quand quelqu'un meurt.



- et, euh... au moins 6 kilos de petits-pois, apportés un matin par quelqu'un qu'on ne connaissait même pas, (et qui a donc failli se faire étriper par les chiens, ouille, ce sont de sacrément bons chiens de garde!) et qui s'est avéré être le fils d'un homme que nous avons amené une fois à Fès, et qui voulait nous remercier.

Allez, au travail, il faut écosser tout ça !

Aucun commentaire: