Pages

samedi 29 mars 2008

Le fin fond du Kentucky

Selon Fred, c'est à cela que ressemble notre campagne en ce moment. Regardez plutôt:


Le blé monte le long de nos murs, et les nuages semblent parfois toucher la terre.


La lumière est irréelle, on ne sait plus trop bien dans quel pays on se trouve.

vendredi 28 mars 2008

Une nouvelle venue à Ouled Emgatel

Et on ne sait pas comment elle est arrivée ici !

Nous l'avons trouvée dans une caisse de plantes que nous avons achetées dans une pépinière de Meknès il y a deux semaines. A t-elle grimpé dans la caisse? Impossible. Est-ce un ami farceur qui l'y a déposée? Improbable. Ou alors, était-elle enfouie dans la terre d'une des plantes, dormant tranquillement la fin de son hibernation? Sans doute, puisque qu'aussitôt découverte, elle ne pense qu'à se cacher sous une pierre, ou sous un tas de paille.
Nous lui avons construit une petite maison, et depuis elle y reste bien au chaud.

La tortue boude son premier repas...
ou alors elle est trop timide, et elle veut échapper à la photo.
Trop tard, j'ai été plus rapide qu'elle !

jeudi 27 mars 2008

Internet à Ouled Emgatel... c'est pour bientôt !


Si si... après la station d'épuration, les nouveautés technologiques n'en finissent plus d'arriver à Ouled Emgatel, 30 habitants... Et oui, c'est 2008 ici aussi.

L'autre jour on a branché notre modem satellite... juste pour voir, on sait jamais, si ça captait. Et bien figurez vous que oui, ça captait. Et ça capte toujours.
La preuve :

On reçoit donc bien un signal, mais la connection internet ne fonctionne pas. Pour l'instant. On s'est renseigné à Fès, et normalement, d'ici 2 mois, ça devrait être bon.
Cela peut sembler un peu surréaliste puisqu'il n'y a, je vous le rappelle, pas de ligne téléphonique ici, que l'électricité n'est installée dans la région que depuis 2 ans, et que pour arriver chez nous il faut faire 3 bons kilomètres de piste. Mais c'est bien réel : une troisième compagnie téléphonique s'est implantée au Maroc, et elle va profiter du lancement de son téléphone portable pour installer l'internet par satellite partout dans le pays.

On croise donc les doigts pour que tout ça se fasse vite, vite, parce qu'avec l'internet, notre maison d'Ouled Emgatel sera vraiment un petit paradis... et qu'en plus, on pourra écrire plus de messages sur le blog !

samedi 22 mars 2008

Petits changements

Aïe... après deux jours passés au lit, malade... quand je suis enfin sortie de ma chambre j'ai découvert bien des nouveautés.


Le ciel avait changé de couleur.


Un oranger avait été planté dans la cour, et il était en fleur.



La chienne Lisa avait découvert la station d'épuration... et elle trouvait l'eau à son goût.



A l'intérieur de la maison, le frigo avait enfin trouvé sa place sur le tout nouveau sol de la cuisine, après 2 mois d'errance.


Merci beaucoup Fred, Bachir, Fouad et Aziz !

jeudi 20 mars 2008

Phyto-épuration, bientôt de l'eau toute propre !

La station d'épuration est finie. Comme je l'avais écrit dans mon précédent message, il s'agit de phyto-épuration, c'est-à-dire épuration par les plantes.
Ici, à Ouled Emgatel, il n'y a pas l'eau courante. Les habitants utilisent le puits. Nous, nous avons installé l'eau courante dans notre maison, mais cette eau n'arrive pas toute seule chez nous. Nous payons un jeune d'un village voisin pour nous apporter, toutes les trois semaines à peu près, une citerne d'eau avec son tracteur. Nous mettons cette eau dans notre réservoir, et voilà ! On peut prendre une douche tranquillement. Trois filtres différents rendent cette eau potable.


Près du Puits... et merci la citerne !

Cette organisation est assez pratique finalement, mais on ne désespère pas de faire creuser un jour un puits près de la maison.

Pour ce qui est des eaux usées, on n'en a pas beaucoup de toute façon, grâce à nos superbes toilettes sèches (photo pour bientôt). Ce sont en fait des toilettes à litières biomaîtrisées, et leur utilisation se révèle un vrai succès. Les filtres plantés que nous avons installés récemment ne sont efficaces qu'avec nos petites eaux grises (vaisselle+lessive+douches), que nous allons pouvoir réutiliser une deuxième fois, pour arroser le jardin.

Le principe, c'est trois bassins. Les deux premiers filtrent l'eau, le troisième, le plus grand, recueille l'eau propre (on espère bien pouvoir y faire trempette en été... ou bien y mettre des poissons).


Les galets

La filtration, comment ça marche?

L'idée est de faire passer l'eau au travers d'un bassin ou de plusieurs bassins remplis, de bas en haut, d'une couche de galets, de graviers, puis de sable, et d'y mettre des plantes aquatiques robustes, comme des roseaux ou des joncs. Il y a d'une part une filtration mécanique assurée par le sable et le réseau racinaire des plantes, un peu comme un filtre à café. D'autre part, et c'est le plus important, comme dans notre intestin, de très nombreuses bonnes bactéries se développent et assurent la dégradation des matières organiques et l'élimination des pathogènes microbiens et bactériens. Les plantes aquatiques absorbent même les métaux lourds !


Les bassins en état de marche, plantés de roseaux, de joncs, et d'autres plantes
trouvées sur le bord de la rivière


Pour en savoir plus sur les toilettes à litière biomaîtrisée, allez voir le très bon site d'Eautarcie.

mardi 18 mars 2008

Un vie plus écologique : notre station d'épuration

On a commencé la construction de notre station d'épuration... enfin, épuration, phyto-épuration (c'est à dire par les plantes, je vous expliquerai tout ça plus tard)... et station, euh... en fait, les ouvriers l'ont baptisée "les oeufs".
Voilà pourquoi :

Fouad, Bachir et Aziz, chacun dans leur oeuf

Bon, pour les explications techniques, on fera ça un autre jour... il est déjà tard. Je vous quitte avec cette photo des travaux, et vous laisse décider quel rôle joue l'âne dans tout ça.

samedi 15 mars 2008

Quand la campagne envahit Fès

Au centre ville de Fès, un champ de fèves...

... juste devant un bâtiment à l'allure tout à fait officielle, et qui s'avère être, renseignement pris auprès d'un jeune passant, le service d'inspection des fraudes.


vendredi 14 mars 2008

Une vie d'enfant à Ouled Emgatel


Hayat, la petite bergère de 5 ans, et son troupeau

A Ouled Emgatel, les enfants ont un terrain de jeu grand comme la ferme... Il y a toujours des drôles de trucs à déterrer, des machins à dépiauter, des poules après lesquelles on peut courir, un agneau à glisser sous son bras, un petit-frère ou une cousine à embobiner. Mais il faut un peu travailler aussi, dès le plus jeune âge. Hayat, 5 ans, est à ses heures bergère et gardienne de sa petite-sœur (que sa mère lui attache sur le dos, ça il faut qu'on vous le montre !) Bientôt il lui faudra aussi aller chercher de l'eau au puits, aider à la cuisine... et, par dessus le marché, aller à l'école...

Hayat et Samir avec leur père, Abdelftah, le fils aîné de Mohammed

Ah, le petit Samir, toujours en train de faire la tête... derrière, les cousines de la ville profitent un peu du calme de la campagne.



En tout cas Nathalie, rien à craindre pour Maxence de la part des chiens ! On pense plutôt qu'il va les faire marcher à la baguette (ou à l'épée, c'est plutôt son style), comme le font les petits-enfants de notre voisin Mohammed.



Hayat, Samir et la petite Noha prennent leur petit-déjeuner
dans la cour de la ferme sous le regard envieux des chiens
(vous devez reconnaître notre Miloud dit "Chfar")



samedi 8 mars 2008

Les chiens d'Ouled Emgatel

Vous les avez forcément remarqués au fil de nos photos... Les chiens font partie de notre vie ici. Pourtant, bon, au départ, j'aimais pas du tout les chiens, et Fred non plus. Mais voyez vous, les chiens d'ici ne sont pas comme les chiens français. Ils ne se frottent pas contre vous. Personne ne leur parle à part pour leur dire "Va-t-en !" ou "Fous le camp !". Personne ne les caresse. Ils n'entrent jamais dans les maisons. Ce ne sont pas des grands bébés. En revanche :

1. Ils aboient dès qu'un inconnu approche de notre terrain. Ce sont des chiens de garde, ils vivent en meute, et leur rôle dans la ferme, c'est de monter la garde. Ils sont super forts à ce jeu là, ils sentent des gens à des centaines de mètres. Bon, la nuit, c'est parfois très pénible tous ces concerts d'aboiements.

2. Ils ont toujours TRÈS TRÈS faim. Leur régime est principalement composé de quignons de pain. Ils sont donc TRÈS TRÈS maigres. Ça leur donne un look de hyènes, OK pas tellement rassurant, mais ne vous inquiétez pas, ils sont complètement inoffensifs. Selon Fred, qui est un peu monsieur "Sciences et Vie" parfois, les chiens nous reconnaissent comme faisant partie de leur meute, et nous considèrent comme d'autres chiens dominants. Donc ils nous craignent, et obéissent.

Nous, on n'a pas choisi d'avoir de chiens. Ce sont eux qui nous ont choisis. Mohammed, notre voisin, en a 6 ou 7, des bêtes très solides, et 2 d'entre eux squattent régulièrement chez nous.

Le chien Miloud et la chienne Lisa se demandent quand on se décidera
à partager un peu notre repas avec eux

Même si personne n'appelle jamais les chiens par leur nom, ils en ont, assez bizarrement, parce qu'ils ont des cartes d'identité. Je vous présente donc nos deux plus fidèles clebs, "Miloud" alias "Chfar" ("Voleur", et oui, il est pas toujours très bien élevé) et "Lisa", la vieille chienne, vaillante et bruyante gardienne de notre maison.

Quand elle ne traque pas l'intrus, il lui arrive de couver notre oranger (qui, le pauvre, a un peu de mal à s'acclimater au sol de notre jardin, et a bien besoin d'un peu de soutien).


Et quand elle a trop chaud, elle va se rouler dans le champ de blé voisin, c'est le bonheur...

vendredi 7 mars 2008

Joyeux anniversaire

L'une est née un 6 mars, l'autre un 8 mars... Alors j'écris ce message le 7, pour ne pas faire de jalouse !
Avec ces brassées de fleurs sauvages de notre jardin, je souhaite un joyeux anniversaire à mes deux grand-mères qui, c'est ce qu'on m'a dit, sont de fidèles lectrices de ce blog...

mardi 4 mars 2008

C'est pas encore tout à fait fini mais...

... ça a quand même bien avancé !


Nous avons maintenant une vraie cuisine, toute belle et toute blanche. Bon, il faut encore faire le sol et les portes de placard sous le plan de travail, mais c'est bien chouette, non?

La cuisine est recouverte de ciment blanc enduit de savon noir

Ah, et voici notre salle à manger (qui se trouve dans la même pièce que la cuisine), fraichement blanchie à la chaux. On n'est pas peu fiers.


Et le jardin qui, on l'espère, prospèrera bientôt. Il y a : beaucoup de menthe, du persil, de la coriandre, de la verveine, de la lavande, des orangers, et des graines de melon et de courgette qu'on a plantées n'importe comment semble t-il (mais quoi, on avait pourtant tout bien suivi les conseils de notre bouquin "Jardiner Bio"... grrrr....). Mais Abdelali, le fils de Mohammed, a rectifié tout ça à grands coups de houe. On n'avait tout simplement pas creusé assez profond.